4° journée : Mortagne au Perche - Guyancourt soit 143 km




Vendredi 24 Août, 4h00 : Mortagne au Perche

240402 Je m'accorde finalement 3h de sommeil et le lève vers 3h30. Le temps est couvert mais pas de pluie. Ici comme ailleurs, beaucoup de vélos couchés à toute heure. Le petit déjeuner passe bien, et je suis reposé pour assurer cette dernière journée. 240418 Comme dans les autres points de contrôle,les bénévoles sont disponibles et souriants à toute heure. A l'heure de quitter les lieux, je revois Marie Hélène, Francis et Rémi prendre leur repas.
240427 Chacun trouve sa place pour son sommeil, souvent la première qui se présente.
Et quand, lorsque je sors de ce point d'accueil, je croise les amis qui arrivent, je les plains. Ils n'auront certainement pas le temps de se reposer bien longtemps et pourtant ce sont eucx qui en ont le plus besoin. Bon courage
240433
240510 Les températures sont fraiches mais pas trop. Un léger brouillard dans les vallées rendent la route difficile. C'est ainsi que lorsque je rattrape un groupe qui n'avance pas assez vite à mon goût, je passe au devant et là, une étrange sensation m'envahit. Avec les lumières de mes compagnons, mon ombre apparait dans le brouillard. Un cliché impossible à prendre, mais quelle belle image. Plus tard, je m'arrête plusieurs fois pour prendre quelques photos de nuit. Dommage, le résultat n'est pas à la hauteur.
A Longny au Perche, un cyclo dormant sur un banc au milieu des fleurs de la place centrale, des groupes traversant la ville sous les lueurs des lampadaires, des cyclos dormant sur la chaussée, ... et j'y retrouve le cyclo à tricycle rencontré à Brest, qui fait un somme sur la chaussée. J'ai du le déranger, il remonte très vite sur son engin et je le reverrais une heure plus tard, dans les mêmes conditions.
240638
Et la nuit se termine ainsi, des images pleins la tête, de ces cyclos qui ne peuvent plus monter les cotes en restant sur leur vélo, de ceux que le sommeil atteint si vite et qui s'endorme là ou ils sont, là ou ils peuvent, certains éloignés de la route pour un peu de calme, d'autres dans les intersections de petites routes.
Dans ces moments, j'apprécie le plaisir d'être la au point de penser que le délai n'est plus important. J'ai participé et je participe à un évênement exceptionnel et il se suffit à lui-même.
A 7h, je suis à La Ferté Vidame, autre BPF qu'il me faudra revenir visiter. Et c'est ma dernière photo; la mémoire de mon appareil est saturée. Il ne me reste qu'à rejoindre Dreux au plus vite pour transférer le tout sur mon PC et pouvoir poursuivre ma quête de clichés jusqu'à l'arrivée.


Vendredi 24 Août, 9h00 : Dreux

240720 Le rôle de l'accompagnateur est difficile et éprouvant, je n'en doute pas. Arrivée bien avant moi à Deux, Sylvie participe pleinement en découvrant les vélos spéciaux, et s'inquiète de mo auprès de nos amis lavallois. C'est ainsi que lorsqu'elle les voit arriver alors que je partais avant eux de Mortagne, elle est inquiète. Francis la rassure vite lorsqu'il lui dit m'avoir vu à Longny au Perche faire des photos. 240850
Dès mon arrivée, je transfère mes photos sur mon PC, je nettoie mon vélo car il est dans un état déplorable et un brin de toilette est nécessaire pour bien arriver. 240927 240934 Durant la pause repas, je raconte à Sylvie mes pensées lors de cette étape, comme celle de ne plus faire du délai un objectif. Sa réponse est claire et sans ambiguïté : "On n'a pas fait tout ça pour arriver hors délais".
Je profite de cet arrêt pour prendre plusieurs photos car je trouve intéressant de prendre tous ces cyclos afin de partager ses instants plus tard. Mais, je dois être fatigué car elles sont presque toutes floues, même celles de mes amis randoneurs Laval Nord qui ont poutant accepté de poser lorsque je l'es ai vu arriver ici. C'était d'ailleurs la 1° fois que nous nous sommes rencontrés de la semaine. 241004B Après avoir trainé dans cette salle, il me faut partir car la journée n'est pas finie. Il reste la dernière étape et il ne faut pas prendre de retard. Très vite, nous sommes dans la plaine. Je roule seul et continue à prendre mes photos. C'est plus agérable car le temps n'est plas à la pluie et les cyclos ont presque tous tombé le coupe vent. Les maillots permettent de savoir avec qui l'on roule.
241055 241100 La campagne est déserte mais un lièvre n'hésite pas à mettre nos regards en éveil. Dérangé au loin, nous le voyons traverser la route à moins de 25 m de ces australiens. Un groupe important arrive derrière moi. Je le laisse me doubler et le décortique par quelques photos. Mené par des espagnols, j'y vois des cyclos de Taulé (29), Bazougers (53), du Canada, ...
241102 241106 Je me laisse glisser jusqu'à l'arrière du groupe et regarde derrière moi. Plus personne en vue. Je décide donc de les rattraper afin de m'abriter un peu du léger vent défavorable et de ne pas rester seul. Dans ce groupe, je lie conversation avec des diagonalistes. 241109
Plus tard, midi passé, je rencontre "Roule Toujours", ruban blanc également diagonaliste qui me donne l'impression d'être en grande forme. 241228 Nous nous séparons dans une bosse et c'est alors que je me trouve à la hauteur du cyclo roulant sur un vélo 1900, toujours avec ses oignons. 241240


Vendredi 24 Août, 13h15 : Guyancourt

241306 Jean-Louis arrive au bout, pris en photo par Sylvie qui a réussi à rejoindre l'arrivée malgré les difficultés rencontrées sur la route. 241336 241337
241338B Il était temps car 1/2h plus tard, c'est à mon tour de me trouver sur le rond point des sangliers, terme de ce PBP. La boucle est bouclée. Je l'aperçois dans la foule et la pose sur mon objectif, elle en fait de même pour moi et Daniel, le président des Audax Lavallois immortalise cet instant. 241338C 241339
Il me reste une formalité importante à accomplir : remettre ma carte de route. Et revenir sur la ligne d'arrivée assister à l'aboutissement de cette randonnée pour les suivants. 241347 241419 J'assite à des moments forts, je fige des émotions que seuls ceux qui descendent de vélo peuvent comprendre. Certains visages s'illuminent, d'autres marquent le soulagement, l'aboutissement, un groupe s'offre un tour d'honneur du rond point.
241435 241431 241443 241444
241459 Dans le stade, les vélos sont rangés en attendant le retour de leurs propriétaires des pointages, ou leur sortie de leur sommeil. Mérité, c'est sûr.

Bilan : Prévu 7h35mn, Réalisé en 8h55mn; Ce retard n'est du qu'à mon envie d'apprécier cet évênement à sa juste valeur.

L'après Paris Brest Paris