Le parcours
Parcours

Premier brevet de 1.000 Audax en hommage à Jacques Goddet qui fut Président d'honneur de l'Union des Audax Français.

Etape 1 : Montgeron - Blois 208 km, dénivelé +510 m



Etape 2 : Blois - Limoges 306 km, dénivelé +1615 m



Etape 3 : Limoges - Mont de Marsan 338 km, dénivelé +1890 m





Etape 4 : Mont de Marsan - Luz St Sauveur 167 km, dénivelé +850 m





avec pour dessert :
la montée du Col du Tourmalet,
le repas de clôture,
la descente.





Brevet AUDAX 1000 km

Sur ma route de préparation à Paris Brest Paris, en complément de la série des BRM et après la riche expérience de Paris Brest Paris AUDAX 2006, j'ai décidé de participer à cette randonnée.

Rien de spécifique dans sa préparation, sinon le brevet AUDAX de 300 km obligatoire.

Je réalise ce brevet le samedi 2 juin, soit juste un mois avant le départ. Celui-ci est organisé par l'ACTC (Changé 72), le club que j'ai rejoins en début de saison. Nous serons 9 de l'ACTC au départ à Montgeron le 2 juillet.

le brevet de 300 km
28 cyclotouristes se sont donnés rendez-vous ce samedi à Changé pour le départ à 4h. La nuit est claire et fraiche en cette période de pleine lune, et nous rencontrons quelques légers bancs de brouillard dans les premiers km. Le jour se lève avant le 1° arrêt à Dollon, et c'est sous le soleil que nous rejoignons Arrou . Seules quelques crevaisons perturbent ces 2 premières étapes avant le petit déjeuner.

               

Après un détour à Bailleau le Pin, sans le soleil car une couverture de nuages plane au dessus de nos têtes, le déjeuner est pris à Nogent le Rotrou après 180 km. Le soleil est de retour dès le début d'après midi et ne nous quittera plus jusqu'à l'arrivée. Sur le chemin du retour, le premier arrêt se fait à MOntmirail, site BPF. Le dernier arrêt a lieu à Tresson, avant de nous rendre sur la butte des Rossays, point de départ de la randonnée permanente réalisée par l'ACTC.

Joël Jean Yves Josiane et Monique Bertrand et Jean Yves Patrick

A notre retour à Changé, le comité d'accueil nous propose casse croute et boisson, et le président nous donne rendez-vous pour les 25 ans du club les 6 et 7 juin prochains.

Les 9 partants pour Paris Tourmalet viennent d'obtenir leur sézame.



La randonnée du 2 au 6 juillet


Bref résumé
Lundi 2 : départ à 13h de Mongeron pour 208 km. Arrivée à Blois à 0h19
Mardi 3 : départ à 5h. Noyer sur Cher, Le Blanc et Saint Junien seront nos points repas avant de passer la nuit à Limoges (après 308 km) de 23h16 à 4h30.
Mercredi 4 : Brantome, Sainte Foix la Grande et Callen seront nos étapes préférées pour recharger nos batteries. Nous aurons cette fois accumulé 337 km et apprécierons l'arrêt dodo à 23h55.
Jeudi 5 : Nous quitterons Mont de Marsan après 6h35 d'arrêt (merci l'organisation) pour nous rendre à Bidouze puis Lourdes . Enfin Luz Saint Sauveur, et le brevet de 1000 km dans la poche. 149 km aujourd'hui pour atteindre les 1000, mais il faut encore parcourir 18 km pour être au pied du col.
Nous en sommes à près de 5000m de dénivellé.
Vendredi 6 : Pour clore ce brevet et rendre hommage à Jacques GODDET, seul le Tourmalet est au menu du jour, avec le s1400m de dénivellé. Départ à 9h, et arrivée prévue à 11h30 pour une cérémonie souvenir avant le repas de clôture. La descente se fera à 15h45 et nous nous séparerons à 16h15 dans l'attente d'une nouvelle aventure.... PARIS BREST PARIS pour beaucoup dans un mois et demi.


Le déroulement de la semaine

LUNDI
Après les formalités d'usage (contrôle des vélos et des équipements de sécurité, nous déjeunons tout près du lieu de départ. Jean Yves profite des dernières minutes pour vérifier le parcours sur sa carte. En est-il besoin ? Avec une voiture ouvreuse, une escorte de 5 motards de l'ANEC, et des capitaines de route aguerris, nous risquons peu de nous égarer.
A 13 heures précises, après l'intervention du président de l'UAF qui rappelle les consignes de sécurité et l'engagement pris par l'UAF d'organiser cette randonnée tous les 10 ans, le départ est donné devant le Réveil Matin, lieu de départ du 1° Tour de France.
La météo très pluvieuse de la matinée avec ses pluies d'orage laisse enfin place à un ciel voilé et à quelques rayons de soleil. Le vent, quand à lui, reste fort et ne nous quittera pas de la journée, ce qui ne facilitera pas la tâche des premiers capitaines de route pour maintenir le rythme.
Ils s'en sortent bien dans la traversée de la Beauce avant de passer au sud de la Loire à Jargeau.
16h06 16h06 : Guy 19h08
Ensuite, la traversée de la Sologne nous permet d'atteindre notre 1° lieu de diner à Ligny le Ribault, dans la salle des fêtes, 15 mn avant l'horire prévu. Nous prenons la direction de BLois,avec notre équipement de nuit (éclairages, baudriers). Sur la levée de la Loire, je suis déjà en panne d'éclairage, mon support de phare s'étant rompu. Un arrêt rapide pour le ranger et mettre en service ma lampe de secours, je rejoins le peloton qui est pressé de rejoindre les hotels pour la nuit. 21h40 : Jean Yves et Gérard au café 21h53 : Marie Hélène et Francis, les mayennais en tandem

MARDI
Nous nous arrêtons vers 0h15 pour une courte nuit perturbée par quelques ronflements.
Lever avant 4h, petit déjeuner puis nous préparons nos vélos pour ce 2° jour. Pas 300 mètres de parcourus que la pluie commence à tomber. Malgré quelques espérances d'éclaircies au lever du jour, la météo nous ayant annoncé un temps couvert mais peu arrosé, aucune accalmie de la matinée.
5h21 : certains vérifient leur feuille de route 5h21 : les changéens sont regroupés et prêts pour le départ
Le vent étant encore présent, et défavorable, l'allure du groupe reste en dessous des prévisions à 22,5 km/h. La première conséquence directe est une réduction des temps d'arrêts, puis une arrivée pour déjeuner avec un retard de 10 mn à LEBLANC. 10h01 : prise de vue conforme au temps 10h01 : la grimace signe de fatigue
10h01 : tempête sur Paris Tourmalet ! ! ! 13h35 : arrivée au parc des expositions et abri pour tous 13h35 13h35 : les bagages sont sortis comme à chaque repas
Trempé et transi de froid, j'attrape froid durant la pause déjeuner. L'après-midi, la pluie ne tombe plus mais je constate vite, comme durant de la nuit du 400km, une torsion des boyaux qui ne me quittera pas. Je n'arrive alors plus à m'alimenter correctement ni a boire suffisamment, mais je rencontre encore peu de difficultés à rouler car le parcours accidenté me convient bien. Le temps reste très couvert durant une grande partie de l'après-midi. 16h22
En fin de journée, le soleil refait son apparition pour le plus grand plaisir de tous. Je me place à l'avant du groupe 18h00
19h22 : Régis et Marcel 19h22 : la fatigue se lit sur les visages Lors du diner à St Junien, il fait vite trop chaud dans la salle du restaurant et j'en ressent des conséquences fortes. J'essaie de récupérer en m'allongeant et en prenant un peu l'air. Rien n'y fait, je ressent des coups de fièvre et me demande comment je vais pouvoir m'en sortir. Françoise et Ernest venus pour m'encourager n'en reviennent pas de l'état dans lequel je me trouve. L'infirmier est prêt à me prendre dans son véhicule mais il n'en est pas question. A l'heure du départ, je me presse pour ne pas laisser partir le groupe au devant. Marie Hélène et Francis nous quittent.
Je retrouve rapidement de meilleures sensations. Les 40 km avant Limoges sont rendus difficile par la fatigue générale, le parcours très accidenté avec ses nombreuses descentes qui ont fait peur à plusieurs cyclos. Légèrement en retrait du peloton, je les ai assuré sans trop d'appréhension. Nous atteignons la cité universitaire pour passer nos quelques heures de repos. 21h22 : Départ de St Junien

MERCREDI
Au réveil mercredi matin, je sens toujours les conséquences du coup de froid. Une averse durant le petit déjeuner ne nous réjouis pas mais nous avons le plaisir de constater qu'elle est terminée avant notre départ. A mi-parcours, déjà de nombreux abandons à signaler dus principalement aux conséquences météorologiques : tendinites, gastro. Le vent est encore présent ce matin mais le moral du groupe remonte car il ne pleut pas. A part quelques averses isolées et de courtes durée, la matinée se déroule bien. L'après-midi encore mieux car le soleil,fait son apparition. Moi, je retrouve la santé et suis rassuré de ne pas voir le plat se présenter trop vite. En effet, ma position sur le vélo n'étant pas aussi bonne que souhaité, j'ai besoin de bouger et de changer de position régulièrement quand le relief de la route ne varie pas. 4h34 : Sortie de LIMOGES 6h06 : Le jour se lève
9h20 : Arrêt à BRANTOME 10H23 13h57 : Entrée dans STE FOIX LA GRANDE pour le déjeuner 16h12
17h00 : Anglais en randonnée. Leur équipement est plus lourd 19h32 : BAZAS Après le diner dans une ancienne bergerie du village de CALLEN, je tiens le rôle de capitaine de route avec le plus jeune du groupe. 42 km de plat, de lignes droites, me paraissent très longs. Et c'est alors qu'un nouveau souci apparait: une légère douleur au tendon d'Achille gauche. Rien de grave au premier abord, et je ne pense plus à me soigner à l'arrivée. Le lendemain, je regretterais d'avoir préféré me coucher que de chercher les infirmiers.
Ce soir, la direction nous accorde gracieusement 3h de sommeil en plus. Réparties entre les 60 cyclos restants, celà fait très vite 3 minutes pour chacun.

JEUDI
Arrivés avec près d'1/2 heure de retard hier soir, le départ de jeudi matin à 7h au lieu de 6h30 ne donne pas de repos supplémentaire mais rendra la matinée de jeudi plus difficile car les capitaines de route tentent de récupérer ce retard. 10h22 10h52
Les Landes traversées, nous apercevons, à 12h25, le panorama offert par le massif de Pyrénées. Toujours aussi magnifique. Je retrouve également un relief à ma convenance, mais trop tard. Au 2° arrêt, je me suis rendu près du service médical pour me faire soigner car les douleurs à mon tendon sont très fortes. Ces soins doivent me permettre de terminer le brevet des 1000 km de manière satisfaisante, mais je sais dores et déjà que sauf miracle (le déjeuner est pris à Lourdes), je ne serais pas sur mon vélo pour la montée du Col du Tourmalet le lendemain. Non pas que je ne puisse faire l'effort d'y grimper, mais je ne souhaite nullement compromettre ma participation à mon objecif 1° depuis 2003 : PARIS BREST PARIS Randonneur. Il faut faire des choix et je pense que l'esprit AUDAX rappelé par notre président hier soir, c'est aussi s'arrêter avant d'avoir franchi les limites. 14h50 : première vue sur le massif des Pyrénées 14h51 : Les sommets se dessinent
Et à 15h25, soit à l'heure prévue, nous entrons dans la ville d'ARGELES GAZOST, terme de notre brevet de 1000 km. 1/2h d'arrêt nous est accordée pour arroser notre réussite, avant de poursuivre vers LUZ SAINT SAUVEUR pour la nuit. 15h29 16h27
16h37 16h38 : Patrice accompagné de DaB, le Saint Bernard de cette randonnée 16h48 19h12

VENDREDI
Après une bonne nuit, le départ vers le Tourmalet pour l'hommage à Jacques GODDET est prévu à 9h. Les participants profitent des dernieres minutes avant le départ pour faire les photos de groupe. Le moral est bon, malgré les douleurs. Le soleil est de la partie et la montée s'annonce superbe. 8h48 : l'équipe de Changé au complet
9h59 10h28 : Le groupe de tête à l'approche du pont de la Gaubie 10h32 : 4 changéens au même endroit 11h15 : Le pic du midi sous les yeux du peloton
11h32 : Bertrand, Régis et Jean-Yves dans le dernier km 11h34 : Les premiers attendent leurs coéquipiers pour terminer ensemble 11h45 : Guy en plein affort à 500m du sommet 11h47 : Le groupe changéen, club le plus représenté, à son arrivée au sommet du col

GALERIE PHOTOS
21443 31623 31624 40925
40944 41024 41613 41643
41659 41720 41721 41722
41723 41724 41734 41735
41736 41756 51051 51110
51224 51225 51315 51326
51629 51630 51647 51653
51911 52038 61132

Retour